fbpx
Comment créer une vidéo gratuitement sans filmer ?

Comment créer une vidéo gratuitement sans filmer ?

La vidéo est devenue incontournable. C’est un outil marketing puissant, puisque les clients achètent plus facilement après avoir vu une vidéo. Voici comment créer une vidéo professionnelles sans caméra, sans logiciel de montage, sans connaissances techniques.

Je vais vous présenter un outil en ligne qui va peut-être vous changer la vie.

Il va en tous cas vous permettre très facilement de créer une vidéo (autant que vous voulez en fait) d’un niveau professionnel, sans filmer et sans avoir à connaître les subtilités techniques du montage.

Comment créer une video gratuitement sans filmer
Lire cette vidéo sur YouTube.

Créer une vidéo en ligne avec Wave video

Vive les outils en ligne qui nous facilitent la vie !

Et il y en a un qui est très pratique, notamment pour quelqu’un qui n’aurait pas la capacité de faire un montage avec un logiciel professionnel et qui n’aurait même pas de caméras pour réaliser des vidéos.

Cet outil s’appelle wave.video et vous allez voir comment il fonctionne.

Sur le site de l’outil, sous l’onglet « Solutions », ça vous explique tout ce qu’on peut faire avec les vidéos que vous allez pouvoir monter avec cet outil.

C’est super simple même pour le novice.

Déjà en bas de la page, ça vous montre les différentes possibilités et les différents formats. On verra tout ça en détails.

Parmi les fonctionnalités, il y a l’ajout de textes, l’animation de textes et les stickers animés qu’on peut ajouter sur des photos.

Il y a d’ailleurs des exemples de vidéos marketing montées grâce à l’utilisation de cet outil.

(Voir la vidéo en haut de page qui montre la manip pas-à-pas)

Etape 1 : Créer un compte et choisir le template de la vidéo

Pour commencer, allez sur Wave.video, créez un compte en cliquant sur « Sign Up ».

Puis, vous cliquez pour créer une vidéo.

Pour ce faire, vous avez le choix entre choisir un template qui existe déjà ou bien créer une vidéo en partant de zéro.

Le plus simple c’est d’aller dans les templates. Et vous allez avoir sur la gauche un système de filtrage, et à droite, les résultats.

A gauche, vous pouvez filtrer les contenus qui sont uniquement « free », donc uniquement gratuits, décocher le premium, si vous ne voulez pas payer des contenus premium.

Si vous trouvez que les templates mises à disposition sont limitées, vous pouvez activer premium, vous trouverez des choses un peu plus riches.

Ensuite, vous pouvez filtrer de différentes façons.

Les formats de vidéos

Vous avez par exemple « Popular Aspect Issue », ça vous indique les différents formats possibles et sur quels réseaux sociaux ces formats sont opérationnels.

En l’occurrence, le format 16:9 le plus classique, vous pourrez l’utiliser pour créer une vidéo pour Twitter, Youtube et Facebook.

Créer une vidéo
Le format 16/9ème : format le plus utilisé

Le format carré est également disponible sur Twitter, Facebook, mais aussi sur Instagram. C’est d’ailleurs recommandé de faire des vidéos carrées.

Vous avez des vidéos verticales 4:5, disponibles pour Instagram ou LinkedIn, etc.

Vous pouvez filtrer en choisissant le type de format que vous souhaitez.

Si je clique sur 16:9, je ne vais avoir que les templates 16:9 qui m’intéressent.

A partir de là, je vais pouvoir choisir quelque chose qui sera dans l’esprit de ce que je veux présenter.

L’idée est d’avoir un template, une base de travail pour pouvoir par la suite personnaliser et créer une vidéo qui correspond à ce que vous souhaitez. Cela va être plus rapide qu’en partant de zéro.

Une fois choisi le template, je vais arriver sur la page où je vais avoir la possibilité de choisir l’un des 3 formats qui se présentent : 16:9 ou 1:1 ou 4:5.

Je peux cliquer sur le bouton « Play » et voir à quoi ça ressemble, comment s’affichent les textes, à quoi ressemble la vidéo, l’enchaînement.

Etape 2 : Personnaliser le template de la vidéo

Si je trouve que c’est une base sur laquelle je vais pouvoir travailler, je vais cliquer sur « Edit Template » et je vais arriver sur l’écran d’édition où je vais pouvoir travailler et modifier les éléments pour me les personnaliser.

On a le 1er écran, l’écran de démarrage. On a des zones de textes que je peux éditer et une vidéo en arrière plan.

En bas à gauche, on a – ce qu’on appelle un timeline -- c’est-à-dire une ligne de temps sur laquelle vont s’afficher les différents éléments qui constituent la vidéo.

Par exemple, je vois ici que de la seconde 0 à la seconde 5, j’ai un premier clip. C’est cette première vidéo avec un texte qui s’affiche.

Si je sélectionne le deuxième clip, celui-ci est plus long. Mais par contre, j’ai plusieurs éléments textuels qui s’affichent à certains moments.

Ce que je peux constater aussi, c’est que ici il y a des éléments qui sont sur une zone grisée.

Ça veut dire tout simplement que comme je suis sur un mode gratuit de wave.video, les outils en ligne, comme souvent proposent d’essayer gratuitement ou d’avoir un accès gratuit limité à un outil.

Ensuite, ils proposent des options premium payantes pour avoir accès à plus de fonctionnalités.

C’est exactement le cas ici, il y a une limitation de durées. Si je veux faire une vidéo gratuite, il va falloir qu’elle dure moins que cette limite de durée, impliquée à 15 secondes.

Comment alors personnaliser une vidéo comme celle de ce template ?

Tout simplement, j’ai déjà un 1er clip, c’est une vidéo, je pourrais souhaiter la remplacer par une autre. Dans ce cas là, je peux cliquer sur « replace ».

A droite, vous avez un petit point menu contextuel qui va vous permettre d’interagir sur certains éléments qui sont contenus dans la vidéo.

En l’occurrence le texte, si je voulais effectivement changer quelque chose concernant l’apparence du texte, je pourrais le faire ici à droite.

J’ai un background, un fond qui est transparent. Si je clique ici, les petits carreaux blancs et gris signifient que le fond est transparent. Mais, je pourrais par exemple mettre un fond noir.

Ce qui a été fait pour cette deuxième phrase de texte qui était mise sur un fond jaune. Celle-ci est sur un fond noir, mais je peux aussi la laisser en fond transparent.

Si je clique sur la zone de la vidéo qui est en arrière plan, je peux agir aussi contextuellement sur cette vidéo.

En l’occurrence, je peux la remplacer par une autre. Donc, je vais cliquer sur « replace » pour la remplacer.

Automatiquement, ça va me proposer l’écran des vidéos où je vais avoir accès à une base de données de vidéos, assez conséquente, qui sont libres de droit et que je peux intégrer dans ma vidéo et mon montage.

Si je vais dans « Technologies » par exemple. J’ai « Vidéo » et je peux d’ailleurs cocher « Image », je pourrais aussi choisir une image simplement en arrière plan.

Vous avez toutes les images disponibles. Elles vont s’afficher au fur et à mesure de mon scrolling.

Si je remonte, je veux une vidéo. Donc, je décoche image et je coche vidéo. Je veux qu’elle soit gratuite.

Et les vidéos sont prévisualisées en passant la souris dessus. On voit aussi leurs durées en bas à droite de chacune d’entre elles : 20 secondes, 12 secondes, 10 secondes, etc.

Je peux donc choisir la vidéo qui va me paraître intéressante par rapport à mon propos.

Admettons que je veuille par exemple utiliser celle-ci à la place de celle qui était sur mon template à l’origine, je vais donc cliquer sur « replace » et automatiquement, elle va être mise en arrière plan au début de ma vidéo comme c’était le cas avant. Cela va juste remplacer la vidéo.

En cliquant sur « Play », j’ai le texte qui s’affiche et une petite animation assez sympa avec les réseaux sociaux.

Si vous l’avez remarqué la qualité d’image n’est pas géniale. Mais la qualité définitive sera bien meilleure. C’est juste qu’ici ce sont des images de prévisualisation.

Pour pouvoir justement visionner très rapidement la vidéo, ils ont volontairement réduit un peu la qualité, mais la version que vous exporterez sera de meilleure qualité.

Etape 3: Ajouter des textes dans la vidéo

Pour le traitement du texte, je clique sur un texte, vous voyez que j’ai accès à différents éléments autour de ma zone de texte. Et par exemple si je passe la souris dessus, ça m’indique ce que je peux faire :

Je peux ajouter une ligne de texte. Je peux passer les caractères en lettres capitales ou les remettre en lettres normales, minuscules.

Je peux évidemment supprimer la ligne de texte. Je peux jouer sur la taille : réduire ou agrandir le bloc de textes.

Je peux ici cliquer sur la rotation pour l’incliner dans le sens que je souhaite. Je peux le déplacer avec la souris pour le mettre dans un endroit plus approprié.

Contextuellement, je peux agir sur différents effets possibles pour le test et quand je clique dessus, ça va me montrer exactement à quoi ressemble l’effet.

Il y a plein de possibilités, vous vous amusez à vous balader dans les effets, voir tout ce que ça fait, ça attire l’œil, c’est bien fait. C’est propre.

Je peux le faire pour chaque texte, comme pour toute l’animation.

Concernant la durée des blocs, je peux sélectionner un bloc, je mets mon curseur dans la barre bleue verticale et je peux réduire ou agrandir la vidéo selon la durée la plus appropriée que je souhaite.

Il y a aussi le réglage de la piste de sons, il y en a une par défaut, mais que je peux la remplacer si besoin en cliquant sur « replace ».

Ce qui me mène à la bibliothèque de son où je peux choisir un son ou une musique qui me correspond.

Quand je clique sur « Replace », ça va mouliner quelques instants. Puis, dès que le bouton « Play » est rempli, ma piste sera complètement disponible et écoutable à la place de l’ancienne.

Evidemment, la bibliothèque de sons est aussi importante que la bibliothèque de vidéos. Il y a des centaines de milliers de sons et de musiques qui sont disponibles pour vidéos et qui sont libres de droits.

Il y a également une autre possibilité, celle d’ajouter carrément une voix off à la piste de sons.

On clique sur « Add Voice » qui est symbolisé par un petit micro. Cela sous entend bien sûr d’avoir branché un micro dans votre ordinateur pour pouvoir enregistrer une voix.

Puis, je clique sur « Record your voice », enregistrer votre voix après avoir autorisé à wave.video d’utiliser mon micro. Ensuite, vous pouvez écouter votre voix, celle qui traduit ce que vous voulez expliquer dans votre vidéo.

Si je trouve que la musique est forte, je peux réduire le volume pour que la voix soit plus intelligible.

Créer une vidéo en faisant un montage professionnel peut prendre du temps, alors qu’avec l’outil wave.video, ses templates et leur personnalisation, cela devient plus rapide.

Etape 4 : Ajouter des animations dans la vidéo

Il y a le petit onglet « Graphics and Stickers » qui permet d’avoir une base de données de steakers, d’éléments, d’animations.

Il y a des animations comiques qui peuvent être pertinentes quand vous faites des BD, comme vous pouvez trouver des animations plus sérieuses en adéquation avec le contenu de votre vidéo.

Vous avez également des effets d’animation qu’on peut déplacer selon où on veut que ça apparaisse dans la vidéo. Je peux réduire ou agrandir la zone d’affichage du steaker.

Nous avons également l’onglet GIFI -- vous connaissez peut être -- c’est un .gif animé qu’on peut ajouter et mettre dans la taille qu’on souhaite.

Au départ, j’ai choisi une vidéo en 16:9. Mais, une fois que le montage est fini, je peux la demander dans différents formats comme le format vertical pour Instagram.

Et vous remarquerez que le texte et les steakers s’ajustent de façon automatique en fonction de la dimension de la vidéo sans que vous ayez besoin d’intervenir.

Pour résumer, le montage, vous le faites une fois et vous pourrez par la suite décliner dans tous les formats souhaités, pour les publier sur les réseaux sociaux qui vous intéressent.

Etape 5 : Publier la vidéo

Pour publier une vidéo, vous devez cliquer sur l’onglet « publish » qui correspond à « Publication de votre vidéo ».

Vous cliquez sur « Render » et selon la taille de votre vidéo et sa durée, ça prendra un certain temps.

Ce logiciel vous offre donc plein de possibilités pour mettre en œuvre une vidéo avec du texte, des animations, etc.

Sur l’écran, on a plusieurs options :

  • « copy link » qui me permet de copier le lien de la vidéo. Si je copie le lien, je peux l’envoyer à quelqu’un, je peux le publier quelque part.
  • « Embed video » qui permet d’intégrer la vidéo à votre blog.
  • Et enfin, je peux partager la vidéo directement sur les réseaux sociaux : YouTube, Facebook, Twitter, etc.

Ce que je ne peux pas faire dans la version gratuite de mon compte, c’est télécharger la vidéo. Si je copie le lien dans le navigateur ou si je le partage avec quelqu’un, la personne pourra voir la vidéo telle que vous l’avez montée, mais ce sera sur le site wave.video.

Si vous voulez en disposer comme vous le souhaitez et pouvoir la télécharger sur votre disque dur, il faudra passer un abonnement premium.

A tout moment, je peux cliquer sur « my videos » et retrouver les vidéos que j’ai montées.

Je peux aussi créer un dossier, le renommer et faire glisser dedans mes vidéos. Ce qui permet d’organiser mes vidéos selon les besoins, les usages, etc.

Je double clique sur mon dossier et je trouve les vidéos que j’ai glissées dedans.

Concernant les limitations, si vous voulez avoir un accès approfondi à ce logiciel, il faut aller sur la section « pricing » où vous allez avoir différents forfaits possibles.

Actuellement, je suis sur « Free », c’est comme ça que j’ai édité une vidéo qui ne pouvait durer que 15 secondes maximum. Et d’ailleurs, je ne peux « embed », inclure des vidéos sur mon blog que à hauteur de 5. Ce qui est limitatif.

Ceci dit, j’ai quand même un stockage possible de 10 Gigas, qui est plutôt pas mal.

Si vous voulez aller plus loin, il y a différents forfaits qui montent en puissance de droite à gauche.

Ici, vous aurez des vidéos qui peuvent durer 5 minutes, ici des vidéos de 15 minutes, jusqu’à 15 minutes aussi.

Après la différence c’est le nombre de vidéos que vous pouvez intégrer à votre blog par exemple.

Le téléchargement est disponible à partir du forfait « Creator » au format mp4, partage de réseaux sociaux illimité.Là, c’est déjà le cas.

Ici, on a une résolution en 720p, ici on a une résolution à 1080 à partir de ce forfait là, donc très grosse qualité.

Ici, vous avez accès à 2 millions de vidéos clips et images libres de droit. Et ici, c’est 10 millions.

Le stockage est de 30 Gigas, alors qu’ici c’est illimité.

Vous pouvez donc comparer les différents forfaits, voire ce qui vous parait le plus pertinent si vous voulez avoir accès à toutes les possibilités de création débridées tout en conservant cette facilité de montage et de création.

Obtenez une réduction de 10% immédiate sur le forfait que vous choisissez

Donc, avec wave, vous pouvez très facilement créer une vidéo professionnelle en quelques minutes seulement et dans tous les formats nécessaires pour votre communication sur Internet, sur votre blog et sur les réseaux sociaux.

Evidemment, la version gratuite est un peu limitative, mais si vous misez sur la vidéo pour attirer et convaincre vos prospects, ce qui est une excellente stratégie, une formule premium vous donnera plus de flexibilité.

N’hésitez pas à partager cet article sur Facebook ou Twitter !

Comments are closed.