fbpx
L’effet de mode qui pénalise votre référencement

L’effet de mode qui pénalise votre référencement

Un effet de mode

Vous étiez déjà adulte dans les années 90 ?

Il y avait à l’époque une mode vestimentaire (comme à chaque décennie, remarque).

Celle des vestes de costume à épaules larges.
Vous avez connu ça, vous ?

Ca vous donnait un peu l’air d’être Schwarzenegger, même vous étiez maigre comme un clou.

C’était tout juste si vous passiez les portes sans devoir vous mettre en biais.

Si vous regardez une émission télé, une série ou une photo de mariage de l’époque ? 

Ils étaient tous étaient habillés comme ça.

Parce que c’était la mode. 

Mais aujourd’hui, ça paraît aussi grotesque que les modes capillaires des années 80.

Evidemment, quand tout le monde est pareil sur le moment, ça ne semble pas choquant.

Mais quand vous avez le recul qu’on a aujourd’hui, vous vous dites forcément que la mode, il faudrait parfois s’en méfier.

Aujourd’hui, et depuis quelques années que ça dure, il y a une mode du côté des designs de sites web.

Vous recommander de ne pas la suivre fait partie de mon noble devoir. 😉

Même si cette mode semble trop classe.
Même si vous faites « Wow » quand vous voyez un site comme ça.

Et si votre site a adopté cette mode, je vous conseille de vite changer ça.

C’est ce qu’on appelle les thèmes « one page ».

En gros ?

Au lieu que vos liens dans le menu mènent à des pages différentes, ils mènent à des endroits différents dans la même page.

Donc votre site n’est qu’une grande homepage où il y a tout.

Ce qui présente de gros inconvénients pour le référencement.

Pourquoi ?

Déjà pour la règle N°1 : plus votre site comporte de pages, plus vous multipliez vos chances que certaines soient bien placées dans Google.

Et comme vous n’avez qu’une page, vous n’avez droit qu’à un seul titre et une seule meta description (éléments cruciaux pour votre référencement).

Ca présente aussi un gros souci de chargement.

Votre page va peser 3 tonnes puisqu’il y a tout dedans, donc souci de vitesse. Ce qui plombe votre référencement. 

Et vous ne pouvez pas fournir de sitemap (plan du site) à Google, vu qu’il n’y a qu’une page.

Vous ne pouvez pas non plus faire de liens internes (des liens d’une page à une autre de votre site) que Google aurait pu suivre.

Sans oublier que Google risque de trouver sur votre page des termes qui parlent de plusieurs choses différentes, ce qui lui posera problème pour piger de quoi elle parle.

Il y a en fait un certain nombre de règles qu’il vous serait utile de savoir sur le référencement et comment ça fonctionne.

C’est à votre portée, car c’est souvent une question de bon sens.

On peut très bien tirer son épingle du jeu sans mettre « les mains dans le cambouis ».

Si vous connaissez ces règles, vous ne suivrez pas des modes lancées par des graphistes qui veulent vous vendre du joli.

Vous connaîtrez les bonnes pratiques et saurez sur quels leviers jouer lorsque vous créerez vos pages et vos articles.

Que vous pourrez donc optimiser dès leur création, sans que ça vous prenne plus de 5 minutes.

La différence ? Vous la verrez dans Google.

Quand certaines de vos pages figureront dans les premiers résultats d’une requête (tandis que les sites « one page » de vos concurrents seront dans les choux).

Si vous voulez apprendre, je vous propose deux options :

Si vous voulez vous initier rapidement aux bonnes pratiques du référencement, vous pouvez suivre ici ma formation d’initiation.

Si vous voulez la totale : d’une part apprendre toutes les ficelles sur le sujet et que je vous montre en plus, étape par étape, une stratégie de référencement utilisée par les pros, vous pouvez suivre ici ma formation complète.

Comments are closed.