Comment bien choisir vos images de communication

Dans cet article, nous allons voir comment bien choisir une image pour illustrer vos publicités. Je parle de publicités mais ça peut aussi être vos vignettes ou vos visuels d’accroche pour vos articles. Il peut également s’agir de vos vignettes pour vos vidéos sur YouTube, des images de publications pour vos réseaux sociaux ou effectivement vos publicités que vous diffuseriez sur Internet, sur Adwords ou ailleurs.

Donc, comment bien choisir vos images pour mettre en page une publicité percutante et efficace ? 

Eh bien, il y a une règle toute simple dont je vais vous parler.

Mon but, ce n’est pas de faire de vous un roi du graphisme, une bête de graphisme mais tout simplement de vous apporter des clés pour créer assez facilement des visuels qui vont être percutants, efficaces mais en restant simples, en utilisant des procédés simples.

Comment bien choisir vos images de communication

Cela consistera donc à vous montrer un procédé (il en existe d’autres) qui va vous permettre, en choisissant bien votre image, de créer un visuel qui sera percutant, impactant, qui pourra accrocher et convaincre votre prospect.

Pour vous montrer tout ça, je vous invite à visionner la vidéo pour suivre toutes les étapes nécessaires.

Maîtriser la règle des tiers 

La règle des tiers est une règle extrêmement utilisée dans tous les domaines visuels, que ce soit dans le cinéma, la photographie, le graphisme, etc. 

La règle des tiers au Cinéma

Pour illustrer cette règle, nous allons prendre un exemple concret.

Il s’agit d’une image extraite du film « Le seigneur des anneaux ». Selon vous :

  • Pourquoi cette image a-t-elle été cadré de cette façon-là ? 
  • Pourquoi la tête de Gandalf est coupée en haut ? 
  • Pourquoi est ce qu’il est un peu à gauche ?
  • Pourquoi est ce qu’il a sa main à droite de l’image ? 
  • Pourquoi cette image a-t-elle été composé de cette façon-là ? 
  • Pourquoi est ce que le directeur de la photographie a défini qu’il fallait pour ce plan là cadrer Gandalf de cette façon ?

Tout simplement parce qu’au cinéma on utilise une règle d’une façon quasi systématique, c’est la règle des tiers. Cette règle consiste à diviser une image en trois tiers.

Dans notre image, en faisant un petit raccourci clavier dans Photoshop « CTRL + & » (on en parlera plus en détail un peu plus bas), cela aura pour effet d’afficher des « tiers ». 

Aussi, l’image est coupée verticalement et horizontalement en tiers et on s’aperçoit qu’en fait les intersections (marquées par les points jaunes) constituent des points forts de l’image.

La règle des tiers au cinéma

Cela signifie que si on positionne des éléments dans l’image sur ces intersections ou sur des lignes qui composent ces tiers, on crée une mise en page qui va être plus forte, plus intéressante et plus dynamique.

Donc, au lieu d’avoir complètement centré le visage de Gandalf dans l’image, il est légèrement à gauche et on voit que son oeil est complètement situé sur l’intersection des tiers, de même qu’il y a certains de ses doigts qui sont sur une autre intersection.

Le fait de cadrer les images de cette façon est assez courant dans le cinéma.

Vous pouvez prendre n’importe quel exemple d’image de film connu, vous pouvez le découper en trois tiers et vous verrez qu’on retrouve souvent cette composition qui « insiste » sur une intersection des tiers pour mettre en avant une partie de l’image.

Prenons ensuite une autre image, cette fois-ci toujours extraite du film « Le seigneur des anneaux ». 

Un personnage à l’intersection supérieure droite,
un autre proche de l’intersection inférieure gauche.

Pourquoi est ce que l’image a été composée de cette façon là ? 

Encore une fois, en affichant les tiers dans Photoshop en faisant « CTRL+& », on va pouvoir constater que le visage de Sam, mais aussi de Frodon sont chacun pile poil sur l’intersection d’un de ces tiers. 

Et donc, cela crée une image dynamique en diagonale avec un Sam qui va être mis plus en avant en terme de taille parce qu’il est au premier plan par rapport à Frodon. Ici, Sam est situé pile poil sur l’intersection et Frodon est aussi à peu près sur une autre intersection. 

Je dis “pile poil” et “à peu près” parce qu’au cinéma une image bouge, donc, au moment où cette image a été capturée le cadrage a peut-être bougé légèrement. 

Toutefois, le réalisateur s’efforce de cadrer les images de façon à respecter cette règle des tiers dans plupart des cas.

Un autre exemple, il s’agit d’un extrait de l’excellente série « Sherlock ». 

La règle des tiers dans la série Sherlock

Après avoir affiché les tiers, on trouve que l’un des personnages est situé à une intersection des tiers avec en plus un cadrage qui nous permet de voir le pistolet qui pointe sur lui, donc un cadrage qui dirige vers le personnage. 

Ainsi, on a une dynamique directe vers ce personnage qui est créée par le pistolet, mais aussi par la position du personnage sur un des points forts de focus de cette image. 

La règle des tiers dans les publicités

Maintenant, on va voir si cela fonctionne également sur les publicités actuelles. 

La règle des tiers dans une publicité

Prenons comme exemple la publicité de « Dior ».

Effectivement, en affichant les tiers sur cette image, on constate que le regard de la jeune femme est positionné à peu près sur la ligne et l’intersection d’un tiers.

La marque, ainsi que le nom du produit sont également sur la ligne correspondante d’un autre tiers et que le mot « JOY » démarre sur l’intersection. 

On remarque que le produit qui est à présenter est également positionné sur une ligne des tiers assez proche d’une intersection. Donc, on a une présentation en trois zones.

Ensuite, encore une autre publicité pour « Chanel » cette fois-ci.

Lorsqu’on affiche les tiers, on constate que le regard de la jeune femme est pile poile sur une intersection des tiers et le produit sur une autre.

Une autre publicité, toujours pour un parfum. 

Dans cet exemple, si j’affiche les tiers, je constate que le regard est également placé sur une des lignes de tiers.

La marque « DIOR HOMME » est également sur la même ligne correspondante à celle du regard et que le produit est sur une autre ligne des tiers proche d’une intersection, qui est un point fort du focus.

Tout cela pour dire que si on respecte certaines règles de graphisme, on peut avoir un impact plus fort avec nos visuels de communication. 

Si vous respectez cette « règle des tiers », vous allez pouvoir avoir un meilleur impact par rapport à vos visuels de communication, en l’occurrence en cherchant des images qui s’y prêtent. 

Bien choisir des images qui respectent la règle des tiers

Vous n’avez pas besoin d’être un maître du graphisme pour pouvoir faire quelque chose qui fonctionne. Il faut quelque chose qui soit bien équilibré, qui soit harmonieux.

Mais si vous vous en tenez à cette « règle des tiers », vous devriez avoir quelque chose qui peut fonctionner auprès de vos prospects. 

Par exemple, admettons que j’ai besoin de chercher une image pour illustrer une publicité pour une montre, n’importe quelle marque de montre, peu importe. 

Je me rends donc sur un site d’image libre de droits que vous trouverez ici.

Admettons que j’ai une idée en tête pour véhiculer mon message. Prenons l’exemple d’un homme qui court.

Dans la barre de recherche de Pixabay, en tapant en anglais les mots « Run » ou « Running », je vais avoir un certain nombre d’images de personnes qui courent.

Parmi ces images, beaucoup vont être centrées ou positionnées avec un cadrage central.

Par contre, il y en aura certaines où on remarquera que le photographe a effectivement pris son cliché tout en respectant la règle des tiers.

L’idée, c’est de chercher un visuel, une image qui a été photographiée en tenant compte de cette règle pour que vous puissiez ensuite en tirer partie dans votre composition graphique et ainsi placer votre titre ou votre accroche à un endroit pertinent.

Par exemple, en tapant « Running », je tombe sur cette image ci-dessous avec un homme en train de courir.

regle-des-tiers

Je peux imaginer que si l’image était découpée en tiers, le sujet serait effectivement à peu près à l’intersection, au point de focus supérieur gauche qui est l’intersection des tiers comme je vous l’ai expliqué plus tôt.

Si je prends cette image dans Photoshop, et que j’affiche effectivement les tiers, je vois que ce personnage est à peu près à une intersection. 

Par conséquent, je pourrais avoir dans ma composition une accroche : « Fini les retards », avec le nom de la marque ou de la montre juste en dessous. 

Cette dernière serait donc située à peu près sur une zone d’intersection, sur un point de focus, qui serait un peu à l’opposé de l’homme qui court et si j’enlève les repères, j’aurai naturellement une dynamique.

Le regard passerait d’abord de l’homme qui est en train de courir là haut à gauche et finirait ensuite son parcours sur l’accroche et la marque, les deux résonnant l’un avec l’autre. 

De ce fait, il est important de choisir une image qui soit en rapport avec le sujet, la phrase ou l’accroche que vous voulez mettre en avant.

Donc, ça c’est un exemple d’application en respectant cette règle des tiers qui peut avoir effectivement un impact fort dans votre visuel.

Je vous donne un autre exemple, admettons que je sois une société spécialisée dans le dressage pour chien. 

Je vais donc chercher dans un site de photos libres de droit, une image de chien qui court et je cherche une photo qui corresponde à ce découpage en tiers.

Exemple photo regle des tiers
2ème exemple de choix de photo avec la règle des tiers

C’est-à-dire que le photographe a cadré de façon à ce que le sujet soit sur une intersection, sur un point de focus important d’un découpage en tiers.

Dans ce cas précis, je peux imaginer mon texte placé à l’opposé, sur l’intersection en bas à droite avec « Quick dressage, l’obéissance ».

Tout ça pour vous dire que si je fais un visuel comme celui-ci, normalement cela fonctionne. Nul besoin d’en faire plus, c’est tout simple : l’image symbolique, le titre, la marque, la phrase d’accroche et en deux coups de cuillère à pot c’est réglé ! 

Faire usage de la notion de ligne directrice

Une ligne directrice dans la photo

Ici j’ai une photo de hot dog, donc, dans cet exemple, on ne va pas seulement utiliser la notion de découpage en tiers.

On va un peu plus loin, on va aussi utiliser « la notion de ligne directrice ». 

Une ligne directrice, c’est quelque chose dans la composition qui amène naturellement le regard à suivre une ligne. 

Dans l’image avec ce hot dog, on voit effectivement une ligne diagonale qui part du bas à gauche et qui remonte en haut à droite. 

Illustration de la ligne directrice dans l’image

Le regard va ainsi naturellement suivre cette ligne, ce qui va nous permettre, en combinant cet aspect visuel avec la règle des tiers, de créer un texte qui s’affichera justement à l’issue de cette ligne, juste sur l’intersection ou autour de l’intersection d’un des tiers. 

Par conséquent, on obtient un visuel qui va donner naturellement cette dynamique qui va pointer vers le nom du hot dog et son prix, tout cela en suivant l’image qui le symbolise. 

Astuce: Comment afficher les tiers dans Photoshop ?

Alors comment faire pour afficher les fameux tiers dans Photoshop ? 

Pour découper l’image en tiers, j’ai effectivement eu recours à une petite astuce qui n’est pas appliquée par défaut par Photoshop.

Mais il suffira juste d’un petit paramétrage pour vous permettre très simplement d’afficher le découpage en tiers automatiquement, à chaque fois que vous le souhaitez. 

Alors, comment faire pour afficher cela sur Photoshop ?

Allez dans le menu Edition > Préférences > Repères Grille et tranches.

Par défaut vous allez avoir des paramètres correspondants à la grille exprimée normalement en cm. Vous devez avoir 2 cm pour « pas » et en « subdivision » vous en avez 4. De plus, vous avez une couleur grise par défaut.

Pour activer/désactiver la grille il faut aller dans menu Affichage > Afficher la grille.

On peut également le faire en appuyant sur le raccourci « CTRL+& », ce qui est beaucoup plus pratique. 

Si j’affiche la grille, elle va s’afficher avec ses paramètres par défaut. Elle va en fait créer un grillage sur l’image mais qui ne nous aidera pas beaucoup par rapport à cette fameuse règle des tiers. 

Donc, pour ce faire, on va devoir la paramétrer.

Je me rend dans Edition > Préférences > Repères Grille et tranches.

Au lieu d’un « pas » en centimètre, je le mets en pourcentage et je saisis la valeur 33 %. Ensuite, en « subdivision » je met « 1 », je vais avoir quelque chose qui ressemble déjà à des tiers.

Après avoir choisi la couleur de votre choix, validez votre paramétrage en cliquant sur « OK ».

Et pour faire apparaître/disparaître automatiquement et systématiquement ce découpage, il suffit d’appuyer sur « CTRL+& » sur PC ou « Commande+& » sur Mac.

Ce qu’il faut retenir pour choisir vos images

Donc, vous avez vu que c’est un procédé quand même très simple. 

On découpe l’image en tiers et immédiatement on sait quels sont les points importants du focus sur lesquels vous allez pouvoir focaliser les éléments clés de votre image, en l’occurrence votre titre d’accroche, votre phrase par rapport à la symbolique qui se dégage du visuel que vous aurez choisi en fonction des règles sur des sites d’images libres de droit.

Donc voilà l’idée, c’est une des règles qui vous permettent effectivement d’être percutant dans vos visuels. 

Maintenant, je vous invite aussi à découvrir les autres règles de base qui régissent le graphisme, le design. Il y en a d’autres qui sont tout aussi importantes qui peuvent aussi vous révéler de nouvelles pistes et de nouvelles idées. 

Ces règles-là je les ai mises dans une formation gratuite d’une heure que je vous propose de découvrir.

Je vous montre tous les procédés, tous les principes de base, les règles de graphisme qui font qu’un visuel sera plus percutant qu’un autre.